La toilette

Loin de la simple question d’hygiène, la toilette revêt aujourd’hui un caractère fortement personnel. Elle est devenue un véritable rituel mettant en scène l’ensemble de nos sens. En fonction de l’humeur du jour ou des défis à surmonter, la toilette sera approximative ou plus soignée, cohérente avec notre personnalité, ou au contraire, l’objet d’un long scénario permettant de valoriser un caractère qui nous fait habituellement défaut.

 

jeune fille se brossant les dents et souriant

Le rituel de la toilette inclue le brossage de dent avec la possibilité d’enrichir le geste, en utilisant des dentifrices disposant de vertus autres que le simple fait de nettoyer.

Le rituel de la toilette commencera par une douche ou un bain et l’utilisation de savons, de gels de douche, de shampoings, et peut être, de soins pour les cheveux. Elle sera adaptée à la situation, elle pourra être ordinaire, permettre la détente avec l’ajout de sels de bain ou de bain moussant ou encore curative. On se brossera ensuite les dents, avec là encore, la possibilité d’enrichir le geste, en utilisant des dentifrices disposant de vertus autres que le simple fait de nettoyer. Cette étape de la toilette a pour principal objectif de charmer le premier de nos sens, l’odorat. S’en suivra presqu’automatiquement l’utilisation de déodorant ou de parfum.

La prévention et la protection ont une place prépondérante dans la toilette, a fortiori pour les femmes, qui vont nourrir leur corps et leur visage, les protéger ou tenter de les corriger en appliquant des crèmes de soin, s’appliquant à soigner la vue et surtout le toucher de ceux qu’elle rencontrera dans la journée.

S’en suit l’étape de l’apparence, où la toilette prendra toute sa dimension sociale. On choisira avec soin sa coiffure, révélatrice de l’image que l’on souhaite montrer au monde, de la personnalité que l’on décide de mettre en avant. Le maquillage viendra affiner le tableau choisi, appuyant la représentation ou au contraire, proposant une nouvelle lecture. Il sera soutenu par le style vestimentaire , et les différents accessoires que l’on sélectionnera minutieusement pour créer une tenue, jadis nommée “toilette”. La vue et les associations d’images seront à l’honneur, tout comme l’ouïe, qui ne manquera pas d’être sollicité par les sons que la tenue générera, entre talon aiguilles ou chaussure de ville et bijoux qui s’entrechoquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *